mercredi 25 février 2009

La quatrième dimension

Le Japon est vraiment une autre planète : le magasin ici est fermé et même s'il est marqué sur fond rouge "Téléphones pas chers", les produits restent dehors, sans cordon pour les rattacher, à la portée de tous. La malhonnêteté n'est vraiment pas un mot qui fait parti de leur vocabulaire. Le pire sans doute, c'est que ce genre de chose nous en étonne car une nuit suffirait en France pour tous dévaliser... et revendre ça sur le marché noir évidemment.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

En même temps qui voudrait voler des models d'expositions?? C'est juste les copies conformes du portable en plastique...

Tom-tom a dit…

En même temps, qui voudrait répondre à quelqu'un qui balance un message anonymement ?

Bibi phoque a dit…

En même temps il a raison... Puis ne stresse que la différence entre un pseudo et l anonymat...

Tom-tom a dit…

Merci pour ton commentaire Bibi phoque. Mais le fait est qu'en plastique ou non, le magasin laisse quand même ses produits à l'air alors que celui-ci est fermé. Combien de personnes malhonnêtes en France sauterait dessus pour les piquer ? (même s'ils ne sont qu'en plastique).

P.S : aucune différence entre un pseudo et l'anonymat, juste une question de politesse et de savoir-vivre.

Anne Onyme a dit…

Certes en France, personne ne laissera aux vues de tous des objets au dehors quand la boutique est fermée.

Mais au Japon il y a aussi des distributeurs de tabac, de boisson qui sont ouverts toute la nuit, ce qui en serai sans doute vandalisé immédiatement chez nous.

Sinon pour le pseudo je dirais juste qu'il faut savoir resté mystérieux de tant en tant...

Tom-tom a dit…

Ce qui clair en tout cas, c'est qu'il ne viendrait même pas à l'esprit d'un japonais de "voler" tout simplement... (sauf cas rares).

@ Anne (lol) => Quel bonheur ces distributeurs où n'y figurent ni graffitis et ni marques de vandalisme... On a vraiment des leçons à prendre.