lundi 14 juillet 2008

Tom-tom & les ch'tis - épisode 3 -

Dimanche 13 Juillet
Premier "jour de seigneur" chez les ch'tis. Je vous rassure, il n'y avait pas la grande table après la messe et le bénédicité sacré qui l'accompagne, mais un simple repas avec la famille de la copine chez qui je suis hébergé. Après avoir eu le droit à un délicieux buffet, ma copine et moi étions dans l'attente de l'un de ses copains pour terminer notre journée....en pleine fête foraine ! Le meilleur moyen pour moi de comparer ce petit lieu populaire avec la foire du trône dans laquelle je suis allé il y a trois mois environ.
Pour nous y rendre, nous avons pris la voiture de sa mère. Enfin, voiture en apparence... car sous sa carrosserie blanche se cache un tacot qui date de plus vingts ans, soit vingt pour cent de chances de plus de se faire tuer sur la route ! Alors, j'ai pris mon courage a deux mains (et deux pieds !) et j'ai enclenché la première vitesse (il m'a fallu de l'aide car elle était si dure à enclencher que je pensais être au point mort). Il m'avait vraiment semblé être sur les genoux de mon grand-père lorsqu'il m'initiait à la conduite de son tracteur. Manuel et archaïque. La cinquième vitesse n'existe pas et les feux de croisement se déclenchait sur le tableau de bord. C'était donc la véritable expédition. Pendant que mon côté Indiana Jones se concentrait à préserver les vies des deux passagers que nous étions, ma copine semblait stressée le moins du monde.
Terminus, fête foraine à Douai. Nous allions rejoindre ses copains.
La fête foraine ressemble point par point à celle de Paris, ce qui ne m'a pas particulièrement surpris. Enfin, à deux choses près quand même. Tout d'abord, ce qui m'a tout de suite frappé, ce furent les prix ! Une barbe à papa à 1 euro, une petite frite (qui est une géante en réalité. Ah, la douce générosité des ch'nord) à 2 euros, un paquet de nougats à 10, un tour de manège basique à 2, et une partie d'attrape-peluches à 20 centimes ! J'étais ravi. Rarement je me suis rendu compte à quel point le niveau de vie à Paris est bien plus élevé que nulle part ailleurs dans l'hexagone. En effet, on peut facilement doubler ou tripler ces mêmes sommes pour une fête foraine dans la capitale.
Enfin, et j'étais sans doute le seul à m'en rendre compte, je sentais bien être entouré de gens du Nord. L'ambiance, les caractères : tout contribuait à une atmosphère propre au Nord-pas-de-calais. Je voulais du dépaysement, j'étais servi ! En revanche, les fêtes foraines craignent toujours autant (mais moins de policiers au tournant qu'à Paris) et ciblent une partie de la population plutôt précise. Qu'importe, j'ai pu manger ma frite du Nord, et bu ma bière du Nord ! C'est tout ce que je voulais.
Petite déception néanmoins... Je m'attendais à plus de festivité de leur part pour une veille de 14 Juillet...
Verdict : PARIS 2 (pour sa facilité d'accès) VS NORD 2 (pour les prix)
Ex-Aequo !

Lundi 14 Juillet
"Allons enfants de la patrie,
Le jour de gloire est arrivé"
Un magnifique temps pour cette journée symbolique française. Après m'être remis du cornet de frites qui m'a pesé l'estomac pendant toute la nuit, nous avons fait une petite ballade photos 1 & 2 (champêtre, cela va sans dire).
Comme dans le village des Ingalls, beaucoup de fleurs et un charme certain quand les champs de blé sont coloriés par les rayons du soleil. On est bien en été. Ça fait du bien. A ma peau. A mon humeur.
Mais malgré le côté agréable de pouvoir se ballader en toute tranquillité, toujours personne dans les rues (quelques gens faisant du vélo, c'est tout). C'est le principe du village mais en tant que tout village un tant soit peu conservateur qui se respecte en France, on aurait bien voulu voir flotter les drapeaux tricolores sur les maisons. Ce qui n'était absolument pas le cas ici... Ce doit être mon côté gaulliste qui ressort, mais bien que je suis très loin d'être "Travail Famille Patrie", le fait d'accrocher un drapeau français le jour où l'on commémore la fête de la Fédération fait toujours plaisir à voir.
Verdict : PARIS 3 VS NORD 2

2 commentaires:

JS a dit…

Coucou Tom !!! Passe une bonne journée en Belgique. On pensera à toi de la plage. Amuse toi bien !

Bisous bello

Ps: travail famille patrie, c'est Pétain, pas De Gaulle ?

Tom-tom a dit…

Je sais bien mais je ne faisais pas le rapprochement entre cette devise et Pétain. Je faisais référence à De Gaulle pour son côté patriotique.

Journée sympa :) Je rédigerai peut être l'article ce soir.

Bisouuus
On essaye de se voir avant mon départ !